01 Passerelle cyclo pédestre avenue de Tervuren

Le sentier de promenade qui prend place sur l’ancienne voie ferrée Bruxelles-Tervueren est interrompu au niveau de l’avenue de Tervueren (l’ancien pont fut détruit en 1972). Cette avenue centenaire a été conçue dans un grand esprit de continuité. Elle se développe sur une longueur de 6375 mètres avec une largeur constante de 76 mètres et des alignements d’arbres d’essence identique (des marronniers)

L’enjeu est de  rétablir la continuité de la promenade par une passerelle.

  • Depuis l’Avenue de Tervueren, le caractère naturel du lieu s’exprime par la perception des talus arborés. Ce caractère est cependant fragile et pourrait être mis à mal par une intervention structurelle à ce niveau (culée massive, mur de soutènement …)

La passerelle ne détruira donc pas le caractère naturel du talus, le survolera en douceur pour aller se poser  plus loin.

  • La promenade coté ancienne gare, entre le sentier pentu vers l’avenue de Tervueren et le départ de la passerelle, côtoie malheureusement un parking et une zone de service d’un restaurant.

Autre constat, le talus coté parc de Tervueren est environ 3 mètres plus bas que celui de l’autre coté. Aussi, cette différence de niveau se doit d’être gérée pour éviter une rampe d’accès disproportionnée ou un remaniement excessif des niveaux naturels coté parc de Tervueren.

Pour cette raison, afin d’ancrer l’intervention dans le paysage, une dépression, faisant rampe longera le parking et le restaurant vers la passerelle. Cet événement physique captera l’attention du promeneur, s’enfonçant lentement dans la terre, avant d’être projeté au dessus de l’avenue de Tervueren avec le parc comme horizon.

 

 

  • La continuité axiale flagrante de l’avenue de Tervueren conduit à envisager un ouvrage symétrique.

Il n’est pas question ici d’un exploit structurel qui n’aurait que peu de sens pour l’usage et le lieu.

Deux files d’appuis sont envisagées. Celles-ci viendront prendre appuis sur les piles de l’ancien pont par principe d’économie, pour respecter l’ancienne implantation des files d’appuis alignées sur les plantations.

La simplicité des poutres treillis est quasi archétypale.

 

Il y a à la fois la volonté de proposer un archétype  et une dynamique dans le paysage, dans le respect de la composition de l’avenue de Tervueren.

Programme :Réalisation d’une passerelle pédestre et cycliste avenue de Tervuren

Situation : Tervuren

Maître de l’ouvrage : IBGE