Archives et Musée de la Littérature ( Bruxelles)

La visite de l’implantation  actuelle des AML à la Royale nous donne une sensation poétique : l’aspect mystérieux, qui prête à la réflexion, au vagabondage de l’esprit, des salles d’archives. C’est une énergie poétique qu’il serait triste de perdre dans l’obscurité de sous sols inaccessibles…

D’où la volonté de pratiquer une extrusion, une coupe dans les trois niveaux d’archives,..  on entre par un petit trou dans la façade, puis on découvre le trésor.. Les 3 niveaux de stockage sont perceptibles à travers cette coupe .La traversée de ce lieu insuffle l’énergie et l’identité première de l’édifice des AML.

Cette identité est soulignée par l’intervention, tant signalétique qu’artistique, de Jean Glibert et Monsieur et Madame.  Elle consiste à donner une ambiance colorée au lieu en donnant une teinte au mur latéral d’entrée dont la surface se déploie sur trois niveaux et sur la profondeur du bâtiment.

Cette même couleur sera dès lors utilisée comme référence pour les inscriptions pour renforcer le lien aux archives.

L’accueil est un insert, un volume intrus qui se glisse dans la structure des plateaux d’archivages au R0.

. C’est aussi un lieu privilégié d’observation de certaines archives (affiches, sculptures, tableaux, gravures, ..).

La superposition de la salle d’exposition et de l’auditoire  crée une surface de réflexion et de diffusion de la lumière naturelle Sud (diffusion du rayonnement solaire direct non désiré pour un espace d’exposition relativement polyvalent)

La géométrie et l’appoint d’un pare-soleil réglable régule également la lumière en terme d’éblouissement et d’apport thermique excédentaire.

Les matériaux, couleurs et textures utilisées seront choisis en fonction de l’usage et des nécessités techniques générées par chaque fonction.

Chaque fonction se définit par une perception différenciée tant visuelle que tactile : moquette pour l’auditorium, salle de lecture entièrement revêtue de bois pour ses murs et plafond, évoquant par là des atmosphères de bibiothèque logées dans nos mémoires…

La façade  avant est  une respiration urbaine, dans la séquence de la rue…soulignée par l’intervention graphique de Jean Glibert et Monsieur et Madame.

Cimentée légèrement grenue pour sa grande surface blanche et glacée pour son bord noir, elle devient vecteur de l’identité visuelle du bâtiment et génère le support de l’identité graphique des AML.

L’architecture proposée sera « basse énergie » (consommation 20 kWh/m²/an) Ce qui nécessite une configuration selon l’orientation. Ces principes de conception s’accordent très bien à l’orientation Nord Sud de la parcelle dévolue au projet.

Programme : rénovation de la Chapelle de  Notre Dame d’Orp le Petit et de ses abords

Situation : Orp

Maître de l’ouvrage : Commune de Orp

2005-2009