Le Préhistomuseum

Qu’aurai-je conçu si je n’avais pas hérité de la situation bâtie existante ?

Il m’est apparu que le chemin vers la grotte, déjà emprunté par les néanderthaliens, devait être l’axe paysager structurant. Seule la « maison » initiale est intégrée dans le volume en corten, le hall d’accueil qui articule le neuf et l’existant. La grande salle d’expositions temporaires est superposée au centre de conservation, d’études et de documentation (CCED).

L’espace créé dans le CCED est une véritable coupe vitrée qui permet l’observation du fonctionnement de sa chaîne opératoire. La scénographie de l’espace public du CCED utilise la réalité augmentée pour fournir différents niveaux de lecture.

Le bâtiment d’exposition-conservation est volontairement un écrin qui assume dans son expression ses fonctions. Le foyer prend place en bordure du site. C’est une clôture transparente, qui s’inscrit dans le paysage.

Les façades du conservatoire sont réalisées en ossature bois avec remplissage paille, avec une finition terre à l’intérieur et acier corten à l’extérieur. Une chaudière à copeaux de bois utilisant le bois d’éclaircissement du site.

Voir les plans

Type d’intervention : bâtiments principalement neufs et paysage
Stade: chantier
MO : Commune de Flémalle

Architecte & coordination études: a i u d

Ingénieurs stab&ts: BEG

Paysagiste: Mathilde Sauvillers

Scénographie : Pascal Payeur

Signalétique : Monsieur& Madame

Design mobilier cafétéria : Atelier Blink